Forum de l'Association/Refuge DROITS DE VIVRE
Bienvenue

*vous pouvez nous retrouver sur Facebook :
Association/Refuge Droits de Vivre
http://www.facebook.com/Association.DROITS.DE.VIVRE

*vous pouvez effectuer un don pour l'association en cliquant sur le lien paypal (page d'accueil)

*vous pouvez bénéficier de 10% de réduction sur toute commande pour vos animaux en cliquant sur la bannière ZOOPLUS (page d'accueil et portail).

Bonne visite...



 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionFacebook DDV

Partagez | 
 

 vente de chiot sous le manteau à parys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chopper
Membre du bureau
avatar

Féminin Nombre de messages : 490
Age : 44
Localisation : 36
Emploi/loisirs : heu pffff
Humeur : tranquille
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: vente de chiot sous le manteau à parys   Sam 2 Mai - 21:32

voilà le mail que j'ai reçu

Depuis plusieurs mois, un étrange trafic semble s'être installé dans le quartier de la Gare Saint-Lazare de la capitale. Des chiots sont vendus sous les manteaux par des roumains, en pleine rue. Egalement utilisés pour amadouer et émouvoir les passants pour optimiser la manche, certains - principalement des mâles, les femelles étant réservées à la reproduction - sont cédés pour un prix compris entre 300 et 1200 euros.

Eros, le petit chiot croisé malinois dont les caméras de l'émission 30 Millions d'Amis ont suivi les péripéties lors de l'émission du samedi 25 avril 2009, fait partie des nombreux bébés chiens revendus sous le manteau dans certains quartiers de Paris. A l'heure où vous lisez cet article, Eros a trouvé refuge dans une famille d'accueil du Nord de la France possédant une grande propriété. Après avoir été acheté illégalement à ses éleveurs roumains par un journaliste de 30 Millions d'Amis en partenariat avec l'Association Stéphane Lamart - ce afin de prouver l'existence d'un trafic - Eros devrait connaître un avenir paisible et rempli d'attention.

S'il est vrai que certains commissariats parisiens ont pris conscience du risque que représentent de tels trafics, la plupart "laissent faire" et préfèrent fermer les yeux. Une situation fortement décriée par les associations de défenses animales et les services vétérinaires.

Sur les trottoirs de Paris, le trafic s'organise sans jamais être inquiété"C'est difficile pour un touriste ou un passant de comprendre qu'en achetant ces chiots, il n'accomplit pas une bonne action", explique le Dr Kim Shau, vétérinaire dans le 8ème arrondissement de la capitale. "Ils sont si mignons, si attendrissants, on a l'impression de les sauver. En fait, on ne fait qu'une seule chose : alimenter ce trafic. Le jour où il n'y aura plus de demande, l'offre cessera d'elle-même."

De son côté, maître Patrice Grillon, avocat auprès de plusieurs associations de défense animale, souligne le vide juridique entourant la condition de l'animal : "On reconnaît certes qu'un animal puisse être victime de maltraitance, qu'il est un être vivant sensible, mais juridiquement, ses statuts sont les mêmes que ceux d'une table de chevet..." D'où l'impossibilité d'arrêter les propriétaires des chiots revendus à la sauvette dans les rues parisiennes. Et l'avocat d'ajouter : "Rien n'interdit aux trafiquants, de se balader avec un, deux voire trois chiens. Il n'est interdit à personne d'avoir un animal."

Transaction entre la représentante de l'Association Stéphane Lamart et les éleveurs d'ErosLes origines de ces chiots restent mystérieuses. La plupart sont vendus munis d'un passeport vétérinaire, souvent roumain, affichant des vaccinations à jour et la date de naissance de l'animal mais sur lequel pèse de lourds soupçons quant à l'authenticité du prétendu document officiel. "Sur n'importe quel passeport vétérinaire, il y a un numéro qui est généralement le même numéro que celui de la puce ou du tatouage de l'animal, et le cachet du cabinet vétérinaire qui a fait les vaccinations est systématiquement contresigné par le praticien auteur de l'intervention", explique le docteur Kim Shau.

Mais le praticien de mettre en garde : "Rien, absolument rien, ne garanti son authenticité et par conséquent que ces animaux ont effectivement été immunisés. Ils peuvent être porteurs de maladies qui ne sont pas encore déclarées. Il y a pire : la France est exempte de rage, mais c'est loin d'être le cas d'autres pays, même en Europe. Acheter ces chiots c'est prendre un risque de santé publique."

Lors de l'achat d'Eros, son carnet de santé ne comportait ni numéro, ni signature. Impossible de déterminer précisément d'où il provient ni s'il s'agit ou non d'un faux. Par ailleurs, "Ce chiot a été vendu comme étant un animal âgé d'au moins 5 mois, reprend le Dr Shau, mais tout dans son comportement et sa taille démontre qu'il n'a certainement pas cet âge-là. Il est bien plus jeune et a sans doute été totalement désociabilisé. En grandissant ses animaux risques de présenter des troubles du comportement: phobies, tranquillité excessive, prostration, indifférence aux jeux." A chacun d'observer la plus extrême vigilance.

Eros heureux dans son nouveau foyerLa Fondation 30 Millions d'Amis a sollicité à de nombreuses reprises le pôle protection de santé animale de la Direction des Services Vétérinaires français afin de recueillir la position de cette authorité sur ce commerce illégal et connaître les mesures - si mesures il y a - mises en place pour le stopper.

Ces sollicitations sont malheureusement restées sans réponse.

30 Millions d'amis
2009-05-02 17:39:00 :84:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
 
vente de chiot sous le manteau à parys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au sujet de vente de chiot
» Vente de chiot en expo
» Retard de paiement, VENTE DE CHIOT
» comment faite vous pour refuser une vente de chiot ?
» Chiot sous perfusion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'Association/Refuge DROITS DE VIVRE :: ACTUALITES MEDIAS VIDEOS :: Médias-
Sauter vers: